« Carnet de route de l’évangélisation du samedi 22 juin 2019 à Troyes ».

C’est à 10 heures que nous arrivons à la gare de Troyes, où nous avons rendez-vous avec l’évangéliste Didier Dumont. Il est en compagnie de Michel, et nous nous rendons immédiatement à l’Église protestante unie de France. La pasteure Joelle Wetzstein a pris des dispositions pour que nous soyons bien reçus. Après avoir déposé nos affaires, nous faisons une première sortie au marché des Halles.

Il y a du monde, c’est vivant. Nous échangeons avec Pascal (évangéliste auprès de la communauté musulmane) et Sylvain, qui tient un présentoir de Bibles et traités chrétiens. Pendant que nous prenons un café, une sœur chrétienne, Pascaline, témoigne devant notre caméra. Nous sommes rejoints par Franck Beugre.

L’accueil est chaleureux. On nous présente Manuel, un monsieur assis dans l’évangélisation. La conversation est fraternelle. Nous discutons avec de nombreuses autres personnes sur la place des Halles et la rue de la République, près de la Fnac. Nous avons effectué le déplacement vers Troyes avec 1 000 évangiles à distribuer. Vers 11 h 30, nous sommes de retour à L’Église protestante unie de France, où j’ai dispensé la formation en évangélisation.

C’est à 15 heures que, après une bonne prière d’autorité, nous allons pour l’évangélisation pratique dans les rues de Troyes. À peine suis-je sorti de l’enceinte de l’église, sur le quai des Comtes de Champagne, mes yeux croisent ceux de Sandrine qui est en famille. On décide de se parler. Elle a une jambe dans une attelle et marche soutenue par des béquilles. Elle accepte directement l’évangile que je lui tends. Elle me dit qu’elle sort de sept ans de coma. Nous la réconfortons et l’encourageons à se confier en Jésus, qui est le Seul à pouvoir la délivrer de toutes ses angoisses. Et comme elle a du temps pour lire, elle souhaite avoir les quatre évangiles. Nous les lui remettons.

Tout au long de notre marche, Didier Dumont, Franck Beugre, Michel et moi-même sommes à l’œuvre. Nous rencontrons beaucoup de gens de tous les âges. Pascaline me demande de prier pour son mari, Siméo, qui est encore incroyant. Michel échange longuement avec trois dames assises devant la façade de l’office du tourisme. La place Alexandre-Israël, devant la mairie, est bien ravitaillée par le soleil, et il y a du passage. Nous empruntons les rues piétonnes également où nous distribuons les évangiles. Trois jeunes dames sont venues de Paris et trouvent notre activité intéressante.

J’interpelle une dame à vélo, Diane, qui revient du travail, et nous bavardons durant dix minutes sur Christ. Elle croit en lui, mais est encore une chrétienne assise à la maison. Je l’encourage à rejoindre une assemblée chrétienne locale pour affermir sa foi. Après avoir remercié la pasteure Joelle Wetzstein pour cette bienveillance à notre endroit, nous quittons Troyes à 17 h 30, contents de tout ce que le Saint-Esprit y avait fait ce jour. Gloire à Dieu !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *